Vidéo 8 : étirements

Une routine d’étirements passifs que j’apprécie particulièrement.

Prendre du temps pour redonner de l’élasticité à ses muscles permet de diminuer le risque de blessures. Ce temps doit être planifié après une séance d’entraînement si elle n’a pas été trop intensive, quelques heures après ou le lendemain.

Déroulement

Effectuez chaque mouvement avec conscience, en respirant avec le ventre et en cherchant à vous auto-grandir.
En position finale, lors de l’expiration, visualisez votre muscle se relâcher petit à petit.

Lors de ces exercices, vous ne devez ressentir aucune douleur. Si c’est le cas, c’est que vous êtes trop loin dans l’étirement et vous serez contre-productif car vous allez vous crisper alors que c’est l’inverse qui est justement recherché. Relâchez un peu la tension et répéter l’exercice. Vous devez uniquement sentir que le muscle se relâche.

L’écoute fine de votre corps et de ses tensions, vous indiquera la durée du maintien de la position. Plus un muscle est tendu, plus vous vous y attarderez. En revanche, un muscle déjà bien relâché nécessite que peu de temps.
Tous les muscles n’ont pas besoin de la même durée d’étirement, certains sont plus toniques que d’autres ou ont été davantage sollicités.
L’important est de retrouver un équilibre entre les muscles agonistes-antagonistes.

Pour une séance post-entraînement :
L’objectif est de redonner de la longueur au muscle en douceur.
Maintenez la position durant 15-20 secondes.

Pour une séance de récupération :
L’objectif est de retrouver un équilibre entre les muscles et éventuellement de gagner un peu d’amplitude.
Maintenez la position durant 30-45 sec et répéter si besoin 2 à 3 fois pour chaque groupe musculaire.

Vous pouvez terminer votre séance avec une petite méditation et passer en revue tout votre corps pour sentir le relâchement.

Sport santé, le plaisir d’être en forme !

Prenez soin de vous 🙂